Blog Bitcasino

Bienvenue sur le blog Bitcasino! Consultez toutes les dernières nouvelles du monde Bitcoin et découvrez les nouvelles fonctionnalités et mises à jour de Bitcasino. Avis sur les jeux de casino, tutoriels, tendances, astuces, stratégies et mises à jour de tous les jeux - tout y est! Notre équipe de rédacteurs prend avec passion les jeux de casino et les crypto-monnaies et s’intéresse à un large éventail de sujets liés au jeu! Nous ajoutons du contenu frais

Tout ce que vous devez savoir sur Cardano

Tout ce que vous devez savoir sur Cardano

Depuis leur invention, les cybermonnaies ont changé la façon dont la société considère, gère, et comprend l’argent. Avant, tout était noir et blanc—ou plus spécifiquement, billets et pièces. Aujourd’hui le consommateur fait également face à de nombreux choix qui n’existent que sur internet. C’est ainsi qu’a débuté l'ère des monnaies virtuelles. Mais à chaque fois qu’une nouvelle monnaie numérique est créée, cette énorme zone grise s’étend encore davantage au coeur de l’industrie financière qui n’était jusqu’alors que monochromatique.  

Le Bitcoin a révolutionné les transactions en ligne quand Satoshi Nakamoto a publié son livre blanc sur Internet. Cela a engendré l’apparition de la blockchain, cette technologie libre et open source, irréversible et infaillible. Plus besoin des banques pour valider les transactions, autrement dit finis les frais colossaux et les obstacles interminables pour disposer de votre argent!

Grâce à sa nature décentralisée, pas non plus d'autorité centrale pour superviser le flux de distribution des bitcoins. Au lieu de cela, des millions de personnes aux quatre coins du monde valident chaque transaction avant de l’ajouter à la blockchain. Pour autant, tout ce travail de validation des transactions n’est pas sans reconnaissance ni coût. 

Chaque bloc ajouté à la chaine leur est rémunéré 12 bitcoins. Et si vous connaissez le prix actuel du Bitcoin (around $9,000), vous savez à quel point la somme est considérable. Une raison supplémentaire au battage médiatique autour de Bitcoin et des cybermonnaies.

L’émergence des jetons Alt  

Quand on parle de crypto-devises, c’est toujours le Bitcoin qui nous vient en premier à l’esprit. Bien que principalement connus d’une communauté-niche de fanatiques de crypto, de nombreux autres jetons numériques ont vu le jour depuis la conception du bitcoin. Chacun a un rôle précis à accomplir, mais la définition de base d’une cybermonnaie doit toujours être la suivante : elle doit être décentralisée et conservée sur un registre public qui ne doit être contrôlé par aucune forme d'autorité centrale.

Des smart contracts d’Ethereum’s et des solutions Ripple’ (XRP) pour un transfert d'argent transfrontalier en toute transparence, à la plateforme de divertissement numérique de Tron (TRX), des tonnes d’autres actifs numériques ou altcoins ont émergé et suivi la trace du succès du bitcoin. On les utilise le plus souvent comme une monnaie en ligne destinée à l’usage inter-réseaux, tout comme le TRX et le XRP.

Un nouveau venu est monté au front dans la guerre des cryptos, c’est Cardano. Mais qui est Cardano et en quoi est-il différent de la multitude d’autres altcoins sur le marché ? A-t-il seulement un avenir ?

Cardano: L’enfant Chéri des Universitaires


Cardano est une plateforme décentralisée de contrats intelligents et d’actifs numériques qui opère sur une blockchain publique et open source. C’est un système basé sur les smart contracts qui assure le bon fonctionnement d’applications décentralisées aujourd’hui et dans le futur.  

Bien qu’initialement conçu en 2015, le projet Cardano n’a été réellement lancé qu’au dernier trimestre 2017. Charles Hoskinson a été pionnier dans ce projet qui utilise les smart contracts, ce qui ne devrait surprendre personne sachant qu’il a été co-fondateur d’Ethereum.

Nommé d'après Gerolamo Cardano, entre autres mathématicien et philosophe italien, le protocole Cardano n’a pas été rédigé comme un livre blanc traditionnel, mais comme un ensemble d’articles évalués par des pairs. Des universitaires et des ingénieurs professionnels ont contribué au développement de ce protocole avant sa mise en oeuvre en code.

Jusqu’ici, le procédé classique pour publier un protocole consistait simplement à poster sur Internet un livre blanc sorti de nulle part, à la façon de Satoshi Nakamoto. D'où le côté inédit, pour les amateurs de crypto, des articles de Cardano révisés par des pairs. Ce procédé est de ce fait alléchant pour les réfractaires aux idées révolutionnaires puisqu’il apporte en quelque sorte l’assurance que tout projet a été soumis à un consensus de professionnels. 

La monnaie native ADA, bébé de Cardano, se trouve au sein de son écosystème. Initiée en 2017, elle est restés à la traîne dans cette grande course caux cybermonnaies fin 2017, jusqu'à début 2018. En peu de temps, elle a gravi les échelons et s’est hissée dans le top 10 des meilleures crypto-devises. À ce moment-même, elle détient la 11ème place avec un prix de $0.0591 et $1.5B de capitalisation boursière.

Et juste pour la beauté de l’anecdote, ADA doit son nom à Ada Lovelace, une personnalité féminine importante et une programmeuse révolutionnaire dans l’histoire de la technologie informatique. Ses plus petites dénominations sont même appelées ‘Lovelace’s ! Vous savez désormais que quand Cardano disait appartenir à un groupe d’experts et de chercheurs, ce n'était pas des paroles en l’air.

Selon le site officiel de Cardano, ADA est hébergée sur plus de 30 sites d'échange disponibles où que vous soyez. Cardano a créé son propre portefeuille ADA appelé Daedalus dans lequel vous pouvez stocker vos précieux jetons ADA et Lovelace’s.

L’équipe Cardano  

Il va sans dire que Charles Hoskinson n’est pas le seul responsable de ce projet visionnaire. Il a, pour le soutenir dans cette aventure, 3 organisations qui l’aident à coordonner et maintenir leur chaîne de blocs.
La Fondation Cardano est une organisation non-lucrative essentiellement chargée de superviser l’avancement du projet. La tâche première de la fondation est de promouvoir, standardiser, et protéger le protocole principal.

Input-Output Hongkong, ou IOHK, est le cerveau de l'équipe. Il s'occupe de la réflexion et de la recherche pour l'amélioration du protocole. Hoskinson est lui-même à la tête de l’organisation, mettant en application son génie mathématique. Seuls les meilleurs ingénieurs et chercheurs universitaires peuvent rejoindre cette équipe d'élite.

Originaire du pays du Soleil Levant, Emurgo représente l’aile de développement des affaires. Il fonde IOHK en créant des opportunités d’affaires qui recourent à la technologie de la chaîne de blocs dans le cadre de leurs opérations.

Trois Générations de Chaînes de Blocs

Comme tout nouveau venu dans une industrie, Cardano vise à améliorer les problèmes laissés par les cybermonnaies qui l’ont précédé. Apprenant des erreurs de ses seniors, en particulier Bitcoin et Ethereum, Cardano cherche à fournir un système capable d'exécuter des applications décentralisées d’une manière plus efficace, sécurisée et rapide.

Cardano explique que depuis sa conception, il existe maintenant trois générations de cybermonnaies :

  • La Première Génération: le Bitcoin - Connu comme l’or numérique, il est principalement utilisé pour transférer et stocker de l’argent numérique sur Internet.

    Il présente toutefois des problèmes d'évolutivité car son réseau est limité dans le volume de transactions qu’il peut gérer, avec une moyenne située entre 3.3 et 7 transactions par seconde. De plus, sa blockchain est limitée aux jetons numériques.

  • La Seconde Génération: Ethereum - Elle a développé des contrats intelligents capables de transférer d’autres actifs en dehors des jetons crypto via la blockchain. Elle a une évolutivité améliorée avec en moyenne 13 transactions par seconde en pleine capacité.

  • La Troisième Génération: Cardano - Elle promet de s’attaquer aux trois problèmes laissés sans réponse par ses prédécesseurs, à savoir l'interopérabilité, l'évolutivité, et la durabilité.

Cardano à la Rescousse

L'évolutivité concerne le nombre de transactions par seconde, la largeur de la bande passante et le stockage de la plateforme. Les crypto-devises se targuent de leur vitesse en termes de transferts d’actifs à travers le monde. Ce qui implique que vous receviez des milliers de transactions simultanées émanant du monde entier. Si une plateforme ne peut pas gérer un grand nombre de transactions par seconde, elle se révèle source d'erreurs et de problèmes.

Évolutivité

C’est là qu’Ouroborous de Cardano entre en jeu. Ce système résout le problème de l'évolutivité en adoptant la preuve de mise, plutôt que la preuve de travail plus communément utilisée. Ce dernier est l’algorithme utilisé par bitcoin lors de la validation de chaque transaction qui doit être ajoutée à sa blockchain. Les validateurs exploitent de nouveaux blocs et ce processus coûte énormément d'énergie, de puissance informatique et de temps.

Dans l’algorithme de preuve de mise utilisé par Cardano, le réseau sélectionne quelques noeuds pour extraire les blocs suivants. Autrement dit, à l’inverse du bitcoin où chaque validateur se presse d’en finir avec un bloc, motivé par l’obtention de 12 bitcoins, chaque noeud, dans Ouroboros, se voit attribuer un bloc sur lequel se concentrer. Cela s'avère être un moyen plus efficace dans lequel chaque noeud travaille sur une transaction différente et produit un meilleur résultat final.

Pour gérer des milliers de transactions validées, le réseau doit disposer d’un bande passante suffisante pour des téléchargements continus. Cardano s’acquitte de ce problème en créant des sous-réseaux qui répondent à de petits groupes de noeuds appelés Architecture Récursive Inter-Réseau ou RINA, pour éviter de partager la bande passante avec des milliers d’autres noeuds.

Interopérabilité

Aujourd’hui le marché regorge d’altcoins et tout le monde se bat pour acquérir le titre du jeton le plus recherché du marché et qui assurera la meilleure performance globale et la meilleure capitalisation boursière. L'équipe derrière Cardano n’est pas concernée par la concurrence, elle se considère plutôt comme une communauté au sein de laquelle les actifs numériques cohabitent en harmonie. 

Cardano vise à être ‘l’Internet des blockchains’ où il se connecte avec des milliers d’autres chaînes de bloc de toutes les cybermonnaies de l’industrie. Cette vaillante promesse se traduit par la conversion irréprochable et sans fautes des actifs d’une blockchain à une autre sans nécessité d'intermédiaires.

Cardano s’attaque également au problème de la relation houleuses entre les banques et gouvernements et les crypto monnaies. À cause de la nature décentralisée de la blockchain et de sa position dans une industrie relativement nouvelle et méconnue, les autorités de toutes sortes ont tendance à se montrer sceptiques quant aux crypto-devises. Les transactions dans la chaîne ont ceci de différent de celles des banques qu’elles ne contiennent aucune information sur l'expéditeur ni sur les raisons de son envoi.

Contrairement à ce que pensent les banques, cette absence de données sensibles constitue, pour certains, un des avantages de la blockchain. Cela dit, les amateurs de crypto et les banques ne sont pas vraiment sur la même longueur d’ondes, d'où la création de la crypto industrie. 

Mais pour mettre tout le monde d’accord, le projet Cardano offre la possibilité de rattacher à toute transaction ces données précieuses tant convoitées par les banques. C’est toutefois absolument facultatif, et il n’est pas nécessaire d’y avoir recours à chaque transaction. Grâce à  cette option, Cardano constitue un bon compromis entre les “po-cryptos” et le monde bancaire.

Durabilité

Enfin, Cardano résout le problème de la viabilité financière d’une société liée aux crypto-devises qui n’offre pas de services ou de produits pour un prix défini. Normalement, dans l’industrie des crypto-devises, une entreprise lance une ICO ou une Initial Coin Offering (Offre de Jetons Initiale) qui présente un prix bas pour leur nouveau jeton. Cela engendre une somme d’argent considérable qui lui sert de capital pour initier la croissance de l’entreprise.

Toutefois, en l’absence de flux d’argent entrant, cette source de liquidités est rapidement vouée à l'épuisement. Cardano a éliminé ce problème en créant une trésorerie, similaire à un compte-épargne pour l’entreprise. Pour chaque transaction effectuée sur le réseau, un petit pourcentage est versée dans la trésorerie qui n’est contrôlée par personne. 

Cette trésorerie sert également de fonds commun aux futurs développeurs qui contribuent de nouvelles idées afin d’améliorer le protocole Cardano. De cette façon, ils disposent d’un moyen durable de financer les améliorations et la recherche, sans avoir à se soucier de sources de financement.

La Feuille de Route de Cardano


La Feuille de Route de Cardano prévoit un total de 5 ères pour la réalisation de leur projet visionnaire. L’ingéniosité des équipes derrière Cardano se manifeste par les noms de chaque ère, en commençant par Byron, Shelley, Goguen, Basho, et Voltaire. Tous sont des noms de personnalités ayant marqué un changement dans le monde d’aujourd’hui, en particulier dans le domaine de la technologie informatique. 

L'ère Byron a donné le coup d’envoi de tout le projet en 2017 avec la naissance de la cybermonnaie ADA et du protocole de consensus Ouroboros. Les fondations étant parfaitement posées, l'ère Shelley a suivi peu après, durant laquelle d'autres nœuds ont rejoint le réseau. Le système de délégation et d'incitation de Cardano, ainsi que son réseau de preuve d'enjeu, a commencé à fonctionner à cette époque.

Tandis que l'ère Shelley se concentrait principalement sur la décentralisation du coeur du système, l'ère Goguen qui a suivi a accueilli les applications décentralisées dans la recherche évaluée par les pairs de Cardano et le développement à très haute sécurité. Elles se sont étendues et ont atteint des clients au niveau de l'entreprise qui n'ont aucune connaissance des contrats intelligents.

Actuellement, la quatrième étape ou ère Basho vient de démarrer avec l'intention de se concentrer principalement sur la résolution des problèmes d'extensibilité et d'interopérabilité du réseau. Cette ère vise à améliorer les performances sous-jacentes du réseau afin de soutenir davantage les développements à venir qui doivent être mis en œuvre par la dernière étape, l'ère Voltaire.

À l'avenir, Cardano se voit comme un système autonome. Le système de trésorerie prend son envol à cette époque où les participants au réseau peuvent proposer leurs propres idées de développement pour le réseau, les faire approuver et les financer avec des fonds garantis par la trésorerie. Dans ses dernières étapes, Cardano devient plus décentralisé et donne plus de droits et d'influence à ses acteurs.

Rejoindre l’engouement Cardano

Grâce à ses solutions de résolution des problèmes et ses plateformes de contrats intelligents, Cardano présente un parcours visionnaire et porteur d’attentes. Avec un avenir si comple devant eux, il est à la fois intriguant et intéressant d’observer si toutes ces promesses alléchantes porteront leurs fruits. Si cela s'avérait être le cas, Cardano ne serait pas le seul à connaître une croissance significative, toute la communauté crypto en profiterait également.

Ecrit par : Leann Padilla


 Partez à l’aventure comme jamais auparavant en vous Inscrivant à   BitcasinoBesoin de créer un compte ? Il vous faut 20 secondes                                                         pour vous inscrire !

3/27/2020
L’ABC des cybermonnaies: Introduction au Ripple

L’ABC des cybermonnaies: Introduction au Ripple

3/25/2020
Top 6 des crypto-devises à acheter en 2020

Top 6 des crypto-devises à acheter en 2020

3/5/2020

Postes récents

Blog
À propos de Bitcasino

Bitcasino.io détenues et exploitées par mBet Solutions NV (Kaya Richard J. Beaujon Z/N Landhuis Joonchi II Curaçao). Il est autorisé et réglementé par le gouvernement de Curaçao sous la licence de jeu 1668 / JAZ.

English日本語РуccкийPortuguês中文Español한국어DeutschFrançaisภาษาไทย